COLLECTIF DE DEFENSE DE L’OFFRE DE SOIN EN NORD-DEUX-SEVRES
Association régie par loi du 1erJuillet 1901
Siège social : Mairie – 79100 Thouars

(Cotisation annuelle : 3 €)

 

Président : Georges Tignon

25 rue Jules Guesde  - 79100 THOUARS – (France)

(  05 49 66 60 41 – tignon@club-internet.fr
Portable 06.74 57 80 59

 

Membre de la COORDINATION NATIONALE des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité
Siège social : Hôtel de Ville – 12400 ST AFFRIQUE

Site : http://www.coordination-nationale.org

Contact : postmaster@coordination-nationale.org

 

 

 

11 04 05

 

 

Lettre ouverte

 

 

 

Monsieur Jean-Michel Bernier

Maire

Mairie

79300 Bressuire

 

 

 

 

Monsieur le maire,

 

En réponse à notre invitation à participer aux 4èmes rencontres de la coordination nationale de défense des hôpitaux et maternités de proximité, vous reprochez pour la énième fois au collectif d’avoir un comportement négatif et de ne faire aucune proposition. Nous nous inscrivons en faux contre ces deux accusations.

 

Pour ce qui est du comportement négatif, vous nous mettez dans l’obligation de rappeler qu’après avoir dit publiquement à Robert CHAPEL que vous « aviez l’intention de plaider en faveur d’un regroupement de l’hôpital auprès de son successeur » (Nouvelle République du 18 juin 2002) vous avez entraîné le CHNDS sur le chemin dangereux et préjudiciable du site unique et obscurci son horizon en divisant la population des trois bassins et en compliquant la tâche de la direction en matière de recrutement de praticiens.

 

Vous nous contraignez à citer Monsieur Douste-Blazy, ministre de la santé qui a répété que « la dérive vers un hôpital unique (à Faye-l’Abbesse) n’est pas venu de l’ARH, ni a fortiori des services du ministère mais des acteurs locaux ». (Nouvelle République du 2 avril 2005)  Qui peuvent bien être ces « acteurs locaux » désireux d’attirer à tout prix le site unique à Bressuire ?  Un lobby de quelques praticiens surtout soucieux de leurs seuls intérêts ? Des élus ? Ces acteurs locaux ont trahi la confiance des maires de Thouars et de Parthenay. Vous n’y êtes pas étranger. Tout le monde a encore en mémoire vos démonstrations sur le barycentre. Vous continuez dans cette voie en réclamant un nouvel hôpital à Bressuire avant que le comité stratégique n’ait analysé la situation et défini ses priorités.

 

Pour ce qui est des propositions nous vous rappelons qu’elles n’ont pourtant pas manqué. Nous avons demandé dès 2003 une analyse transparente et objective des dysfonctionnements de l’hôpital. A notre connaissance vous n’avez rien entrepris dans ce sens depuis votre accession à la présidence du conseil d’administration. Nous avons aussi réclamé, depuis cette date, une réunion de l’ensemble des parties prenantes, demande qui coïncide aujourd’hui avec les recommandations de la mission d’audit. Sur ce point, vous avez constitué un « groupe de travail chargé de rechercher des solutions ». Les sites de Thouars et de Parthenay y sont sous-représentés et les usagers en sont exclus, ce qui n’est pas sans rappeler les dérives mentionnées plus haut. Nous avons attiré votre attention sur certaines pratiques médicales contraires à la complémentarité et à l’égalité d’accès aux soins pour les 3 bassins de population, preuve que contrairement à vos affirmations nous ne poursuivons pas « l’utopie de penser que l’hôpital Nord Deux-Sèvres puisse fonctionner comme s’il y avait 3 sites indépendants ». Ces pratiques perdurent sans que vous réagissiez. Nous sollicitons depuis 18 mois les statistiques d’activité hospitalière des 5 dernières années par spécialité médicale pour l’ensemble des habitants du Nord Deux-Sèvres. Vous vous êtes engagé à nous les transmettre mais, à ce jour, nous n’avons toujours rien reçu...

 

Qui dans toute cette affaire a eu un comportement négatif ? Nous ne pouvons être juge et partie et laissons à chaque citoyen le soin de se faire une opinion.

 

Recevez, Monsieur le maire, nos salutations.